intériorité

intériorité

intériorité [ ɛ̃terjɔrite ] n. f.
• v. 1500; de intérieur
Didact. Caractère de ce qui est intérieur. La préposition en marque l'intériorité.
Psychol. Ensemble des faits intérieurs.

intériorité nom féminin Caractère de ce qui est intérieur.

intériorité
n. f. état de ce qui est intérieur.

⇒INTÉRIORITÉ, subst. fém.
A. — Caractère de ce qui est intérieur. « Entre » marque la position au milieu d'un ensemble; « dans/en » l'intériorité (GOUG. Syst. gramm., 1962, p. 309).
B. — PSYCHOLOGIE
1. Caractère de ce qui est intériorisé, de ce qui se trouve à l'intérieur de la conscience. Le commentaire barrésien ne cesse de mettre l'accent sur l'intériorité, sur l'intimité de la croyance pascalienne (MASSIS, Jugements, 1923, p. 235).
2. Ensemble des faits intérieurs, conscience, vie intérieure. Il était de mauvais ton d'avoir des intériorités plus profondes (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1918, p. 376). Rien n'est mien, pensaient-ils [les Stoïciens], que ma pure intériorité; je n'ai plus de dehors (BEAUVOIR, Pyrrhus, 1944, p. 24).
Prononc. : [], [--]. Étymol. et Hist. 1. Ca 1500 « intérieur (d'un corps, etc.) » (Jardin de santé, I, 26, impr. la Minerve ds GDF.); 2. 1801 psychol. (Ch. DE VILLERS, Philos. de Kant, ou Principes fondamentaux de la philos. transcendentale, p. 21, cf. LITTRÉ). Dér. sav. de intérieur; suff. -(i)té; cf. le lat. médiév. interioritas, aux sens 1-2 (DU CANGE; BLAISE Latin. Med. Aev.). Fréq. abs. littér. : 113. Bbg. JOURJON (A.). Rem. lexicogr. R. de Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 149.

intériorité [ɛ̃teʀjɔʀite] n. f.
ÉTYM. V. 1500; depuis 1801 en psychologie; de intérieur.
Didactique.
1 Caractère de ce qui est intérieur (au propre et au figuré). → Extériorité, cit. 1. || « En », préposition qui marque l'intériorité (→ Gérondif, cit. 3).
1 Cette ouverture publique de l'intériorité du corps humain est d'ailleurs un trait général de la publicité des produits de toilette.
R. Barthes, Mythologies, p. 84.
2 (1801). Psychol. L'ensemble des faits intérieurs, la conscience.
2 Il y a un certain nombre de transformations que nous devons effectuer dans notre intériorité, de notre élan et de notre volonté propres.
L. Pauwels, in Planète, no 4, Févr. 1969, p. 15.
3 Philos. Caractère de l'être même, en tant que source de sa propre action.
3 Cette intériorité, qui est nôtre, et qui nous fait participer de l'être absolu, ne se présente d'abord que comme une liberté, c'est-à-dire précisément comme un pouvoir de se déterminer, de se donner à elle-même l'être, qui autrement ne pourrait pas être le sien.
L. Lavelle, in Foulquié, Dict. de la langue philosophique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intériorité — (in té ri o ri té) s. f. Qualité de ce qui est intérieur. •   Il faut que l homme habite avec lui même ; il lui faut le calme et l interiorité, au moyen desquels seuls il peut se connaître, découvrir les lois de la nature visible et les règles de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Intériorité — Spiritualité La nébuleuse Hélix, parfois appelée Oeil de Dieu La spiritualité définit une aspiration personnelle ou collective, ou l ensemble des croyances, pratiques et études qui ont trait à la nature essentielle de l être vivant, à l âme, à ce …   Wikipédia en Français

  • INTÉRIORITÉ ET SUBJECTIVITÉ — L’intériorité , qualité ou caractère de ce qui est intérieur, désigne, dans la langue philosophique, ce dedans de l’homme que chacun appréhende ou croit appréhender immédiatement en lui même et qui, se distinguant de l’univers visible et du monde …   Encyclopédie Universelle

  • FORME — L’histoire du concept de forme et des théories de la forme est des plus singulières. Nous vivons dans un monde constitué de formes naturelles. Celles ci sont omniprésentes dans notre environnement et dans les représentations que nous nous en… …   Encyclopédie Universelle

  • AFFECTIVITÉ — Quoique n’ayant guère plus d’un siècle d’existence, et d’un usage aujourd’hui devenu courant, le terme d’«affectivité», de la même famille qu’«affect» ou «affection», est chargé d’une ambiguïté qui traverse les âges: impliquant plus ou moins une… …   Encyclopédie Universelle

  • Michel Henry — Pour les articles homonymes, voir Henry. Michel Henry Naissance 10 janvier 1922 Haiphong (Viêt Nam) Décès 3 juillet 2 …   Wikipédia en Français

  • Intérieur relatif — En mathématiques et plus précisément en topologie, l intérieur relatif est l intérieur d un ensemble, relativement à son enveloppe affine. Cette notion est couramment utilisée en analyse convexe et s applique à des parties d ensembles convexes,… …   Wikipédia en Français

  • dans — [ dɑ̃ ] prép. • denz adv. XIIe; a remplacé en comme prép.; lat. pop. de intus, renforcement de intus « dedans » ♦ Préposition indiquant la situation d une personne, d une chose par rapport à ce qui la contient (⇒ inter , intra ). 1 ♦ Marque le… …   Encyclopédie Universelle

  • Spiritualité — « L âme captive » (soul in bondage) par Elihu Vedder. La plupart des spiritualités cherchent une « libération de l âme » prisonnière ou dominée par la matière La notion de spiritualité (du latin spiritus, esprit) comporte… …   Wikipédia en Français

  • HOMME - La réalité humaine — Un débat domine, depuis toujours, l’anthropologie. Suffit il, pour situer l’homme, de le placer, simplement, en tête de la lignée des mammifères supérieurs, en lui accordant cette primauté parce qu’il se trouve doté d’un caractère, d’une… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”